blog

l'ÉPICERIE DES NOMADES

Les différents labels bio

Nous avons déjà donné la définition d’un label sur notre article dédié aux labels du commerce équitable mais il nous semblait juste de le rappeler aussi pour les labels bio. 

Qu'est ce qu'un label ?

Selon le dictionnaire LAROUSSE, un label est : une étiquette ou marque spéciale crée par un syndicat professionnel et apposée sur un produit destiné à la vente, pour en certifier l’origine, en garantir la qualité et la conformité avec les normes de fabrication. 

Plus simplement, un label est représenté généralement par un symbole qui va garantir le respect de certaines règles exigées par un cahier des charges complets et où l’entreprise utilisatrice fera l’objet de contrôles réguliers. 

À quoi sert-il ?

Dans le cas des labels bio, ils sont souvent gage de qualité et de respect de bonnes pratiques. Ils nous permettent, à nous consommateurs, d’avoir des repères. Comme énoncé ci-dessus, les entreprises utilisatrices d’un label font l’objectif de contrôles réguliers et doivent respecter un cahier des charges bien précis. Ainsi, nous savons que l’entreprise en question respecte les exigences imposées par un label. Ils sont alors un moyen de gagner notre confiance et garantir les valeurs défendues.

Ils garantissent principalement l’absence de pesticides et le contrôle d’utilisation d’OGM.

Découvrons maintenant quels sont les principaux existants !

Les principaux labels bio

Les plus connus

labels bio
AB - Agriculture Biologique

Créé en 1985, il est le label Français et est le plus connu des consommateurs. Il a été créé par le Ministère de l’Agriculture. C’est un label facultatif, mais il est souvent apposé pour des raisons de communication et de preuves d’engagements.

Il garantit que le produit possède au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Il exclut totalement l’utilisation des produits chimiques de synthèse et limite fortement l’utilisation des OGM (max 0,9%).

Depuis 2009, il a aligné ses exigences sur celles du label bio Europe. Elles sont moins contraignantes ! Nous allons vous expliquer pourquoi.

labels bio
BIO EUROPE - La feuille européenne

Ce label communautaire est applicable pour toute l’Europe et celui ci est obligatoire. Il est moins contraignant car il autorise les traces “accidentelles” d’OGM… Dans celui ci aussi, 95% des ingrédients du produit doivent être issus de l’agriculture biologique. 

Suite à cet allègement, la FNAB (fédération nationale de l’Agriculture Biologique) a accompagné des producteurs en créant un label privé reprenant l’ancien cahier des charges du label AB et en durcissant même certains points. Voyons du quel il s’agit.

Les autres

labels bio
BIO COHÉRENCE - label privé

C’est donc le label Bio Cohérence qui a vu le jour en 2010 pour palier aux baisses d’exigences du AB bio. Aucune trace d’OGM n’est tolérée et 100% des ingrédients doivent être bio. Celui-ci exige également que toute la chaine soit faite sur le territoire Français et que les producteurs reçoivent un revenu équitable. La bien-être animal y est également très surveillé.

labels bio
NATURE ET PROGRES

Nature et Progrès a été créé en 1964 par des professionnels et des consommateurs. Il se base sur une agriculture paysanne et locale. Il dispose de 25 cahiers des charges répartis par type de productions : apiculture, brasserie, bovins-équidés… Ils sont très souvent mis à jour dans un soucis de constante amélioration envers les enjeux actuels. Les OGM, engrais et pesticides de synthèse sont formellement interdits.

labels bio
BIO PARTENAIRE

Bio Partenaire créé en 2015, il intègre des dimensions humaines en plus de reprendre les exigences sur cahier des charges Européen. Le commerce équitable est une partie à part entière dans ce label, où il exige que les partenariats avec les producteurs doivent être sécurisés par un contrat de 3 ans minimum où sont indiqués les prix et les quantités. En France, il soutient la production locale. À l’étranger, il soutient les échanges Nord-Sud. Les produits labellisés Bio Partenaire sont disponibles seulement dans les magasins spécialisés bio.

labels bio
DEMETER

Demeter, créé en 1928 ! Ce label privé se base sur les exigences du label européen et de son propre cahier des charges. Il intègre une agriculture biodynamique en tenant compte le plus possible des cycles qui rythment la vie de la terre (cycles solaires et lunaires par exemple). Le label AB bio est nécessaire avant l’obtention de celui-ci. 

Et voilà, tu connais à présent les principaux labels bio dans l’alimentaire. Il en existe bien d’autres, notamment dans la cosmétique. C’est un sujet qui t’intéresserait également ? N’hésite pas à nous en faire part dans les commentaires.

Si tu as aimé cette article, n’hésite pas à le partager autour de toi pour soutenir notre travail.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.