blog

l'ÉPICERIE DES NOMADES

Faire du compost à la maison

Toi aussi, tu as envie de te mettre à faire du compost à la maison ? Super initiative. Dans cet article, nous allons tout d’abord t’expliquer qu’est ce que le compost et à quoi sert-il. Puis, nous verrons pas à pas comment tu peux en mettre un en place !

Le savais-tu ?

Les déchets organiques :

épluchures de légumes, coquilles d’oeuf, marc de café…

représentent 1/3 de nos poubelles aujourd’hui ! Alors sache qu’en mettant en place un composteur, tu vas considérablement réduire tes déchets.

Faire du compost, c'est top, mais sais-tu ce que c'est réellement ?

Selon le site geo.fr, le compost est un engrais naturel qui va être créé par la dégradation de déchets organiques grâce à des micro-organismes, vers, insectes et acariens qui vont se nourrir de certains composants de ces déchets organiques, aussi appelés biodéchets.

C’est un phénomène naturel ! Prenons l’exemple d’une forêt où les feuilles meurent (déchets organiques) et tombent au sol. Elles se dégradent et forment avec les autres végétaux, le humus. Il permettra au sol de se régénérer alors naturellement. 

De ton côté, tu pourras utiliser ton compost dans ton jardin. Il permettra de garder le sol vivant et tes plantes te remercieront de les tenir en bonne santé ! Sans oublier que cela te fera faire quelques économies en n’achetant plus d’engrais, ni de terreau.

Si jamais tu n’as pas la possibilité d’utiliser ton compost pour ton jardin ou tes plantes d’appartement, sache que tu peux aller déposer tes déchets organiques dans un composteur collectif. Il servira aux autres alors regarde s’il y en a un par hasard du côté de chez toi?

faire du compost

Comment faire du compost ?

faire du compost

Choisir un bac adapté à ton besoin

En fonction de l’endroit dans lequel tu vis, tu devras choisir une méthode pour faire du compost.

  • Créer un tas à l’air libre dans le jardin
  • Dans un bac à compost simple
  • Dans un lombricompost (idéal pour les appartements)
faire du compost

Insérer les bons déchets organiques

Pour faire du compost, tu dois respecter quelques précautions tout de même. Tous les déchets ne sont pas compostables ! Nous t’avons répertorié dans les colonnes ci-dessous quelques exemples non exhaustifs. Nous te conseillons aussi de te préparer un seau que tu pourras garder à l’intérieur de la maison et le vider de temps en temps dans ton composteur. Ça t’évitera de t’y rendre tous les jours ! 

  • Les épluchures de fruits et légumes ;
  • Le marc de café, le thé et les infusions ; 
  • Les coquilles d’oeufs (bien concassées) ;
  • Les restes de repas ;
  • La tonte du gazon, les fleurs fanées et les coupes ;
  • Le papier, mouchoirs en papiers, essuie-tout ; 
  • Les copeaux de bois, les frisures, certaines litières d’animaux…
  • Les cendres de charbons de bois ;
  • Les excréments de tes animaux de compagnie ;
  • Poussières de l’aspirateur ; 
  • Les plantes mortes qui étaient malades ;
  • Mégots de cigarettes ; 
  • Matières non organiques : tissu, plastique, verre…

Si tu souhaites intégrer tes restes de repas : Veille à ce que les viandes, poissons et autres aliments cuits soient assez bien enfouis dans le compost, là où il est chaud. 

Aussi, les os et les coquilles d’oeufs se décomposent lentement alors intègre les en petite quantité et brise les en morceaux avant.

Prends note !

Une fois que ton compost est fait, prends en soin et respecte quelques règles...

Un bon équilibre entre des déchets secs et des déchets humides

Pour faire un compost réussi, l’équilibre entre le sec et l’humide doit être surveillé. En fait, si tu intègres à l’intérieur seulement tes épluchures de légumes par exemple, et bien ton compost ne sera pas réussi. 

Pourquoi ?

  • Ton compost a besoin de déchets verts, riches en azote et ces déchets verts apporteront le côté humide. (épluchures de légumes, marc de café…)
  • Ton compost a besoin de déchets bruns, riches en carbone et ces déchets bruns apporteront le côté sec. (papier, copeaux de bois…)

Généralement, il est préconisé d’intégrer 2/3 de déchets verts pour 1/3 de déchets bruns. Si ton compost est trop humide, les déchets vont se décomposer plus vite mais le compost qui en résultera sera moins riche. Et inversement, s’il est trop sec, la décomposition sera trop lente.

C’est une question d’équilibre à trouver de ton côté, essaye puis réessaye et expérimente ainsi.

Contrôle régulièrement cet équilibre humide/sec

Il ne faut pas y aller comme une brute mais vérifie, et s’il te semble un peu trop sec alors n’hésite pas à lui donner à boire. Au contraire, si tu vois qu’il commence à pourrir et dégager des odeurs trop fortes, tu peux rajouter quelques déchets bruns.

Laisse ton compost respirer

Une fois par mois, laisse ton compost à l’air libre pour qu’il puisse prendre l’air. Tu peux en profiter pour le mélanger un peu. Tout l’écosystème à l’intérieur t’en sera reconnaissant : aération et oxygène !

Et voilà ! Maintenant, tu es prêt(e) à faire du compost à la maison et surtout à en prendre soin. Partage avec nous en commentaires tes petites astuces. Tu peux même nous envoyer le résultat final en photo si tu veux, on adorerait voir ça !

Si cette article t’a plu, tu seras surement intéressé(e) par notre article sur les emballages compostables et biodégradables.

Si tu as aimé cette article, n’hésite pas à le partager autour de toi pour soutenir notre travail.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.