blog

l'ÉPICERIE DES NOMADES

La conversion vers l’agriculture biologique

En voilà un sujet qui nous tient à coeur ! La conversion vers l’agriculture biologique… C’est grande épopée que certains agriculteurs décident d’entreprendre. Des années pour la plupart difficiles, mais aussi enrichissantes et formatrices. Nous allons t’expliquer en quoi la conversion vers l’agriculture biologique consiste et comment elle se déroule. Tu es prêt(e) ? 

Quelles différences entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique ?

Tout d’abord, voyons voir quelles sont les différences entre l’agriculture conventionnelle et l’agriculture biologique. Nous avons rédigé un article sur les différents labels bio qui évoque rapidement ce sujet mais nous allons tout de même t’en parler un peu ici.

L'agriculture conventionnelle

Malheureusement l’agriculture conventionnelle est peu respectueuse de l’environnement mais aussi de l’humain. Bien qu’elle puisse être raisonnée, il s’agit généralement d’une agriculture intensive qui utilise des intrants tels que les pesticides, herbicides et autres engrais chimiques. Nous notons également l’utilisation de certains médicaments pour soigner les animaux malades. 

L'agriculture biologique

L’agriculture biologique, quant à elle, est une méthode n’utilisant pas de produits chimiques. Bien plus respectueuse, elle nécessite une organisation bien différente. Les exploitations sont souvent de taille inférieure puisque le travail demandé en entretien est bien plus important. Elle favorise les équilibres naturels, la rotation des cultures et le bien-être animal. 

Pourquoi les agriculteurs passent-ils à l'agriculture biologique ?

Depuis maintenant plusieurs années la demande ne cesse d’augmenter ! Les études menées sur les impacts que pouvait avoir l’agriculture conventionnelle, sur notre santé et l’environnement, ne sont plus à démontrer. Alors les agriculteurs ce sont adaptés à la demande.

En revanche, nous notons lors de nos rencontres avec nos partenaires, que bien souvent les fermes sont familiales et les enfants ont vu leurs parents parfois malades suite à des expositions prolongées aux différents produits toxiques. Mais ils ont pu aussi constater le dérèglement climatique. Ils veulent alors bien souvent changer ces méthodes.

Comment font-ils ?

Il existe deux possibilités : 

  • Soit les agriculteurs décident de changer leurs méthodes et revoir leur organisation afin de respecter les cahiers des charges définis par les labels de l’agriculture biologique mais sans demander l’obtention du label ; 

 

  • Soit ils font appel à des organismes certificateurs afin d’obtenir toutes les informations nécessaires et entamer les procédures en vue d’obtenir un label.

Il faut savoir que l’obtention du label bio a un coût non négligeable qui peut être décourageant lorsque les agriculteurs viennent de s’installer. Beaucoup exercent alors en agriculture biologique sans pour autant être labellisés. D’autres, n’étant pas totalement d’accord avec les pratiques proposées, préfèrent tout simplement ne pas en posséder. 

conversion vers l'agriculture biologique

Mais c'est quoi la conversion vers l'agriculture biologique alors ?

La conversion vers l’agriculture biologique intervient alors lorsqu’une exploitation conventionnelle décide de se convertir vers l’agriculture biologique. Cela peut-être dans le cas où, comme énoncé ci-dessus, les agriculteurs veulent d’eux-mêmes, changer leurs méthodes. Mais cela arrive également lorsque de nouvelles personnes reprennent une ferme ou rachètent des terres qui étaient alors jusque là exploitées en conventionnel. 

Le déroulement de la conversion

Nous allons partir sur le cas où l’agriculteur ou l’éleveur décide de faire appel à un organisme certificateur.

Il doit alors respecter toutes les règles instaurées et imposées par le cahier des charges du label. Et ce, pendant une durée de 2 à 3 ans pour les cultures, et 6 semaines à 1 an pour les animaux. Mais pendant ce temps là, il ne pourra pas apposer le logo sur ses produits.  C’est pour cette raison que tu vois parfois  l’annotation : “En conversion vers l’agriculture biologique” notamment pour les produits végétaux qui peuvent l’appliquer à partir de la deuxième année.

Il sera également régulièrement contrôlé par l’organisme afin de s’assurer que tout soit respecté. 

Les points négatifs de cette conversion

Comme tu as pu le voir, c’est entre 2 et 3 ans de conversion ! Une longue période où : 

  • Les coûts de production sont plus élevés ;
  • Les prix de vente, eux, ne peuvent pas encore augmenter ; 
  • Une organisation colossale qui demande bien souvent de nouvelles formations ;
  • Un rendement bien plus faible…

 

C’est malheureusement beaucoup de points qui font que tous les agriculteurs ne passent pas à l’agriculture biologique simplement par découragement.

Que pense l'Épicerie des Nomades de cette conversion vers l'agriculture bio ?

Pour nous, cette conversion vers l’agriculture biologique est indispensable ! L’agriculture est au coeur des enjeux environnementaux actuels. Alors bien que difficile, la conversion est essentielle pour faciliter la transition vers un monde plus durable. Notre activité est focalisée sur ces points, et plus particulièrement celui du commerce équitable qui est indissociable de l’agriculture biologique. C’est tout naturellement que nous ne faisons aucune différence. 

De notre côté, nous oeuvrons pour accompagner les producteurs qui s’engagent dans ces démarches. Nous achetons leurs produits même s’ils ne sont pas encore bio ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils le méritent aussi. Et tout cela, a un prix juste, incluant une prime de développement qui les aide à surmonter cette période et pérenniser leur activité. 

Si tu as envie, nous t’invitons à visionner nos reportages sur notre chaine Youtube que nous avons dédiés à nos producteurs partenaires. Tu verras que leur travail est important et qu’il est grand temps de les soutenir comme il se doit. 

Si tu as aimé cette article, n’hésite pas à le partager autour de toi pour soutenir notre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.